Archive for Énergie

Solutions alternatives à l’essence (2e volet)

Dans notre article précédent, nous abordions des solutions pour remplacer totalement l’essence comme combustible, mais cette nouvelle réalité ne semble malheureusement pas à notre portée avant 20 ou 30 ans, à moins qu’une crise pétrolière majeure nous pousse à agir plus rapidement .

D’autres solutions intéressantes pour la production d’hydrogène n’ont pas été abordées dans la publication précédente sur ce sujet. Par exemple, l’utilisation de microalgues (terme désignant les algues microscopiques ainsi que les cyanobactéries) dans le traitement des eaux usées pourrait produire une bonne quantité d’hydrogène. Les tests en laboratoire démontrent qu’en provoquant une carence en soufre dans l’environnement des microalgues, celles-ci produisent une quantité importante d’hydrogène. Par contre, à grande échelle le problème est complexe, car leur multiplication rend leur milieu opaque ne favorisant que la photosynthèse en surface. Ce qui est insuffisant pour une production de masse. Toutefois, d’autres avenues sont envisagées pour optimiser leur rendement.

Également, dans le cas de l’extraction de l’hydrogène par électrolyse, une avenue intéressante est les sources d’énergie que la terre nous offre tout à fait gratuitement soient les nombreux geysers de l’Islande. Ces sources de chaleur provenant des profondeurs de la Terre fournissent assez d’énergie pour une production de masse d’hydrogène. En clair, l’Islande pourrait remplacer dans un futur assez proche l’Arabie saoudite et son pétrole à condition bien sûr que tous les pays emboîtent le pas vers une utilisation de l’hydrogène à grande échelle.

En ce qui concerne le moteur diesel, l’utilisation d’huile végétale au lieu du gazole issu du pétrole gagne en popularité depuis quelques années. Cependant, l’idée n’est pas nouvelle, car lors de la présentation de ses travaux en 1897 Rudolf Diesel présenta un moteur à combustion interne, fonctionnant à l’huile d’arachide. Les coûts du pétrole étant moindres à l’époque, l’utilisation de l’huile végétale fut rapidement abandonnée.

Aujourd’hui les coûts prohibitifs du pétrole font rejaillir des solutions alternatives telle l’huile végétale dans le cas des moteurs diesel et l’hydrogène ou l’électricité pour ceux à essence. Des recherches sont effectuées actuellement sur certains végétaux afin de trouver ceux qui offriront le meilleur rendement par acre en production d’huile végétale. Voici un exemple.

Palme : 2463 litres /acre /an
Sucre de canne : 1705 litres /acre/an
Maïs : 947 litres /acre/an
Soja : 190 litres /acre/an

Pour les moteurs à essence, s’il ne nous est pas permis pour l’instant de remplacer totalement le pétrole par un autre combustible plus écologique, il nous est possible néanmoins d’en utiliser conjointement avec l’essence afin de réduire nos coûts de consommation.

Une firme américaine à mis au point un système permettant d’utiliser de l’hydrogène conjointement avec l’essence. Le principe est simple, vraisemblablement, vous n’avez qu’à installer un contenant d’eau fermé hermétiquement sous le capot soumis à un courant électrique provenant de la batterie de la voiture. L’électrolyse produit un faible volume d’hydrogène et d’oxygène sous forme de gaz qui sont introduits dans le système d’alimentation d’air de la chambre de combustion du moteur. Selon l’entreprise, la consommation en essence en est diminuée considérablement.

Vous pouvez visiter leur site à http://www.water4gas.com/ (site anglophone).

De plus, on vous assure qu’avec le guide d’installation vous pouvez faire l’installation vous-même. Personnellement je ne l’ai pas testé, mais la théorie avancée selon laquelle que de remplacer l’air injecté normalement par un gaz inflammable, me semble tout à fait logique.

Voyez ce vidéo: Un service de Police aux É.-U. utilise de l’eau comme carburant.

L’être humain a cette faculté de trouver des solutions quand il est sur le bord du gouffre.
P. Dupuis pour Sanibec