Tag Archive for santé

Attention aux comprimés de vitamine… La solution pourrait devenir le problème !

Le maintien d’une bonne santé par la prise de vitamines pour vous ou celles de vos enfants est louable, mais comme dans toutes choses, l’abus dans la consommation de certaines vitamines ou d’aliments peut devenir problématique.

Des études réalisées périodiquement sur les bienfaits de tel ou telle vitamine influencent souvent les gens à en surconsommer. Des tendances sont ainsi créées et les entreprises spécialisées dans la préparation d’aliments ne manquent pas d’en tirer profits. Prenez par exemple, la mode des Omega-3 vous en retrouvez maintenant dans le lait, le pain, les oeufs, etc. Inscrit en gros caractères sur les emballages, votre attention est immédiatement attirée vers ces produits. C’est tout simplement du marketing.

Mais dans certains cas, la prise excessive de vitamine en comprimé ou par le biais de produits alimentaires enrichis cause des problèmes de santé qui peuvent même vous mener à l’hospitalisation.

Ce qu’il faut savoir, c’est que certaines vitamines ou certains minéraux s’éliminent dans votre organisme rapidement comme la vitamine C, par exemple, tandis que d’autres sont emmagasinés dans les graisses et prennent beaucoup plus de temps à être éliminé.

Il existe deux types de vitamines, celles qui sont solubles dans les corps gras : les vitamines liposolubles et les vitamines qui sont solubles dans l’eau : les vitamines hydrosolubles comme la vitamine C et la vitamine B (sauf la vitamine b12).

Par exemple pour la Vitamine A ou le bêta carotène une surconsommation (hypervitaminose) peut créer :

  • maux de tête chroniques;
  • douleurs abdominales, musculaires et articulaires;
  • dessèchement de la peau, des muqueuses et des yeux;
  • conjonctivite;
  • chute des cheveux;
  • nausées;
  • diarrhée;
  • perte de l’appétit;
  • hyperleucocytose;
  • ostéoporose.

Des études portant sur le bêta carotène démontrent qu’une prise à long terme de doses importantes chez les fumeurs augmente sensiblement le risque du cancer du poumon.

La carence en vitamine A est pratiquement inexistante dans les pays développés.

Le dépassement des doses recommandées dans les pays industrialisés est fréquent pour certaines vitamines en particulier la vitamine C utilisée par l’industrie comme antioxydant. Les surdosages interviennent également en raison de la consommation de compléments alimentaires et de pilules « antivieillissement » ou de bronzage. En effet, de nombreuses personnes consomment des vitamines sous forme de comprimé, en particulier pour leurs effets antioxydants et d’élimination des radicaux libres ; cependant, certaines vitamines génèrent elles-mêmes des radicaux libres. Selon une étude du Journal of American Medical Association, La surconsommation de bêta-carotène et de vitamines A et E, qui ne sont pas éliminées par les urines, augmente la mortalité de respectivement 7 %, 16 % et 4 %.

S’il existe des carences de vitamine dans les populations défavorisées des pays industrialisés, ce sont en revanche les personnes ne présentant pas de carence qui consomment le plus des compléments alimentaires.

La vitamine C est éliminée par les reins dès qu’elle dépasse un certain seuil, et une surdose était donc considérée comme inoffensive. On estime cependant aujourd’hui que cette élimination, si elle est prolongée sur plusieurs mois, peut entraîner des calculs rénaux chez certains sujets.

Une étude montrerait que l’excès de vitamine A augmente les risques de fracture de la hanche. Cet effet dangereux est plus net avec le rétinol (vitamine A proprement dite) qu’avec le bêta-carotène.

Au-dessus de 400 mg/jour (au lieu de 2), la vitamine B6 peut causer des lésions nerveuses.

Les effets nocifs de la surdose de vitamine D sont connus depuis longtemps : accidents rénaux et cardiaques graves. Cependant, une surdose n’apparaît qu’à partir d’une prise journalière de quantité égale à plus de 100 fois l’apport journalier recommandé, et ceci, sur plusieurs mois. D’autres risques de surdosage existent avec la vitamine B1 et la vitamine K.

Pour les vitamines hydrosolubles (vitamine C et B) une surconsommation représente un risque moindre puisque tout apport excédentaire est éliminé par la voie urinaire. En revanche les vitamines liposolubles sont stockées dans les graisses et les surplus ne sont pas évacués, d’où le danger de surdose.

En variant votre alimentation, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à des suppléments vitaminiques. Les apports quotidiens recommandés en vitamines et minéraux se retrouvent en quantité suffisante dans votre assiette, à condition bien sûr de ne pas toujours cuisiner le même plat.

En résumé si vous avez pour diverses raisons besoin de prendre des suppléments de vitamine en comprimé, faites-le avec parcimonie.